La vidéo #jefilmemaformation, des lycéens de seconde pro de l’ENILBIO sélectionnée pour le concours 2021


« Rejoins les Eniliens », c’est le titre de leur vidéo pour le concours « jefilmemaformation !

Les lycéens de seconde professionnelle Alimentation Bio-industries (ABI) de l’ENILBIO de Poligny vous présentent leur formation et plus particulièrement les gestes professionnels qu’ils acquièrent tout au long de leur scolarité. En effet ils participent à la fabrication de nos produits laitiers que nous commercialisons. Vous découvrirez aussi les ateliers de génie alimentaire où ils apprennent à concevoir les produits de demain qui doivent être analysés avant mise en vente. De plus à travers ce film ils se sont attachés à mettre en valeur leur appartenance à cette grande famille qu’est l’ENIL.

Ils espèrent bien gagner le trophée mais pour cela ils ont besoin de vos votes ! Cliquez sur le lien ci-dessous, puis créez-vous un compte et vous pourrez ainsi liker leur vidéo et la commenter. On compte sur vous !!!

https://www.parcoursmetiers.tv/video/11254-rejoins-les-eniliens

Contact : Laure BRIVOIS, laure.brivois@educagri.fr et Malvina GREVOT, malvina.grevot@educagri.fr

Lire la suite

Making-of – #jefilmemaformation projet des lycéens de seconde pro de l’ENILBIO de Poligny


Les lycéens de seconde pro alimentation bio-industries de l’ENILBIO de Poligny participent au concours #jefilmemaformation dans la catégorie amateur (c’est à dire je fais tout moi-même pou la vidéo sans passer par une agence de communication). Ils ont décidé d’axer leur communication sur les gestes professionnels en lien avec les métiers de la transformation des aliments.

Voici le making-of de leur réalisation, une bonne tranche de rigolade pour cette belle aventure :

Contact : Malvina GREVOT, malvina.grevot@educagri.fr et Laure BRIVOIS, laure.brivois@educagri.fr

Lire la suite

Le Progrès – Poligny – L’Enilbio propose une formation diplômante de fabrication de bière


Presse, article paru dans le journal Le Progrès du 13/02/2021.

Extrait de l’article :

Depuis cinq ans, l’Enilbio délivre une formation au métier de brasseur. Toutefois, jusqu’à présent, cette formation n’était pas diplômante ; à partir de cette année, celle-ci fera l’objet d’un diplôme officiel.

Laurence Mongenet, responsable du Centre de formation professionnel et de perfectionnement pour adultes (CFPPA) à l’Enilbio explique : « Depuis l’année dernière, le syndicat national des brasseurs indépendants et l’association des brasseurs de France ont souhaité professionnaliser la filière brasserie et proposer un diplôme qualifiant de niveau CAP. » Pour cela, une demande d’homologation a été nécessaire auprès du Registre national de certifications professionnelles, qui est en cours. Néanmoins, « les trois sessions de cette année scolaire seront validées rétroactivement, sous réserve, bien entendu, de la réussite à l’examen organisé par la Chambre des Métiers », précise Laurence Mongenet.

Une formation prisée

Les formations s’étalent sur trois semaines, qui s’avèrent intensives et doivent être complétées par quatre semaines de stage. Mais, comme l’indique la responsable : « Jusqu’à présent, les sessions étaient réalisées par groupe de huit personnes, mais nous étions obligés de refuser de nombreuses candidatures. En effet, nous recevons en moyenne un à deux appels par jour. Mais, cette année, nous avons décidé de porter les formations à seize élèves, ce qui nous a obligés à nous adapter, surtout pour les séances pratiques, sachant que la crise actuelle ne facilite pas les choses. »

Mais alors, à qui s’adresse cette formation ? « En fait, les profils sont très variés : nous recevons beaucoup d’adultes en reconversion professionnelle qui sont porteurs de projets de microbrasserie. Toutes les classes d’âges sont représentées. Ce sont aussi des salariés de brasseurs qui souhaitent améliorer leurs compétences », explique Laurence Mongenet.

Concernant le contenu de cette formation, tout le processus de la fabrication de la bière est abordé, depuis la conception des locaux, du matériel. Tous les aspects hygiène, sécurité, normes, contrôle qualité sont abordés mais aussi la partie économique avec 7 heures et une intervention de la CCI de 3 heures concernant la création d’entreprise.

Cliquez sur le lien pour lire l’article : https://www.leprogres.fr/education/2021/02/12/l-enilbio-propose-une-formation-diplomante-de-fabrication-de-biere

Lire la suite

Le Progrès – Jura – À deux ans du bicentenaire, encore du chemin pour faire de Pasteur une « marque jurassienne », l’ENILBIO partenaire des festivités


Presse, article paru sur le site Internet du journal Le Progrès du 18/02/2021.

Extrait de l’article :

En décembre 2022, et durant une partie de l’année 2023, le Jura fêtera le bicentenaire de la naissance d’un de ses enfants les plus célèbres, Louis Pasteur. Mais il n’y a bien que dans le département que l’on sait jurassien l’inventeur du vaccin antirabique, revenu sous les feux de l’actualité durant la pandémie de coronavirus. Las : le Jura peine à promouvoir son héros au national (et même à l’international). En clair : ce n’est pas demain la veille que Pasteur sera une « marque jurassienne ». La faute à millefeuille peu lisible de structures et d’intervenants, une union affichée peu convaincante entre des acteurs qui ne travaillent pas vraiment ensemble, et sans doute un manque d’ambition.

[…]  « Deux à trois événements marquants » dans le Triangle d’Or

Si tout n’est pas encore bien ficelé, le calendrier se dessine pour fêter le bicentenaire de la naissance du fameux scientifique. Daniel Raichvarg, historien en charge de la coordination régionale de l’événement, en donne les grandes lignes dans le Triangle d’Or. « Il y aura deux, voire trois, moments marquants pendant l’année. » Un premier serait organisé autour de la Maison des illustres, à Arbois, sous la forme d’un banquet. Un deuxième aurait lieu à Poligny où une séance de cinéma agricole est imaginée. Une « marche patrimoniale » est également en réflexion au Mont Poupet, au départ de Salins-les-Bains. « Tout un tas de petits événements », viendra s’y greffer, ajoute le professeur, dont des ateliers prévus avec des étudiants de la région Bourgogne-Franche-Comté. Les élèves de l’école nationale d’industrie laitière et des biotechnologies (Enilbio) de Poligny, ainsi que des vignerons du territoire, seront notamment sollicités.  […] 

Cliquez sur le lien pour lire l’article : https://www.leprogres.fr/culture-loisirs/2021/02/18/adeux-ans-du-bicentenaire-encore-du-chemin-pour-faire-de-pasteur-une-marque-jurassienne

Lire la suite

Une nouvelle licence pro en innovation alimentaire, depuis la rentrée de septembre à l’ENILBIO de Poligny


La licence pro Conception et production d’aliments, dispensée par le CNAM Bourgogne Franche-Comté en partenariat avec l’ENILBIO de Poligny et l’ENIL de Mamirolle, accueille sa première promotion depuis la rentrée de septembre.

Vous avez l’esprit d’équipe, vous aimez relever les challenges et le domaine de l’alimentaire vous intéresse ? Avec une méthode pédagogique axée sur la recherche et le développement, la formation a de quoi vous séduire !

Une formation en apprentissage ouverte à différents profils :

La licence professionnelle CPA est un diplôme universitaire de niveau Bac+3, réalisée en alternance. Elle est proposée en formation par apprentissage, aux titulaires de l’un des diplômes suivants :

  • BTS (Biotechnologies, Bio-analyses et contrôles, Analyses biologiques, Chimie, Qualité dans les industries agroalimentaires et bio-industries, Bioqualité, Biophysicien de laboratoire, Industries céréalières) ;
  • BTS Diététique ;
  • BTSA Sciences et Technologies des Aliments, ANABIOTEC (Analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques) ;
  • L2 Sciences du vivant, Technologies, Santé ;
  • DEUST (Biotechnologie, Biologie santé environnement) ;
  • DPCT du CNAM (Biochimie biologie, Chimie) ;
  • DUT Génie biologique, Analyses biologiques et biochimiques, Biophysique…

ou en formation continue, aux salariés et aux personnes en situation de recherche d’emploi et titulaires d’un des diplômes précisés.

« La licence professionnelle est accessible à différents profils. Certains ont un BAC+2 en poche et souhaitent développer leurs compétences métier, d’autres sont en reconversion. En début d’année, nous prévoyons une période de remise à niveau pour harmoniser les connaissances », explique Charline GINDRE, enseignante depuis 6 ans à l’ENILBIO et coordinatrice pédagogique régionale de la licence professionnelle.

Des enseignements pluridisciplinaires, axés sur la Recherche & Développement :

Avec une visée pluridisciplinaire, la licence professionnelle Conception et Production d’Aliments a pour objectif de transmettre aux auditeurs une bonne connaissance des procédés de fabrication ainsi que des matières premières et des produits finis. Au-delà de l’aspect opérationnel, le ou la titulaire devra posséder de bonnes capacités d’organisation et de gestion de la production des aliments. Il ou elle devra notamment être capable de :

  • Participer à la mise au point de nouveaux produits, de nouveaux process, de nouveaux emballages, ou à la modification de formulations, de process existants, en prenant en compte les différentes composantes qualité du produit : qualité sanitaire, qualité nutritionnelle, qualité sensorielle, depuis la matière première jusqu’au produit fini ;
  • Formuler et réaliser des essais de laboratoire, des essais pilotes et essais industriels ;
  • Respecter la réglementation et les normes ;
  • Communiquer avec les fournisseurs ;
  • Intégrer des critères environnementaux ;
  • Connaître la démarche d’accréditation dans le cadre du laboratoire d’essais ;
  • Suivre des procédures qualité, hygiène, sécurité ;
  • Effectuer les analyses liées aux Industries Alimentaires, en laboratoire ou en production telles que les analyses physico-chimiques, chromatographiques, analyses microbiologiques, analyses sensorielles, analyses rhéologiques…

« L’objectif de cette licence professionnelle est de former des jeunes à devenir technicien de recherche et développement. » précise Charline GINDRE. C’est d’ailleurs un des points qui différencie ce cursus de son prédécesseur, la licence professionnelle Recherche et Analyses Alimentaires.

Le projet tuteuré au service la créativité et de l’innovation :

Avec un projet tuteuré de 140 heures, les étudiants sont amenés à concevoir leur propre produit. La coordinatrice pédagogique régionale de la licence professionnelle se souvient : « Une année, un groupe d’élèves avait proposé une pâte à modeler comestible où chaque couleur avait un goût différent. Les élèves pouvaient modeler une figure, la faire cuire et la déguster ».

Au-delà de son aspect ludique, le projet tuteuré est particulièrement formateur puisqu’il réunit l’ensemble du processus de conception. De la sélection des fournisseurs à la création de l’emballage, en passant par les différents essais, le format proposé est très complet. L’innovation étant une composante devenue indispensable aux métiers de l’agroalimentaire, les étudiants auront également l’occasion de présenter leur produit aux Trophées de l’Innovation Louis Pasteur.

Plus d’informations sur la formation : https://www.enil.fr/formations/licences-pro/conception-aliments

Contact : Charline GINDRE, charline.gindre@educagri.fr

Lire la suite

8 arguments « chocs » pour choisir l’ENILBIO de Poligny à la rentrée prochaine


Argument n°1 : #choisis « Une alimentation de qualité, des enjeux de demain au cœur de nos formation ! »

Voies de formation : scolaire, apprentissage et continue.

Domaines de formation : sciences et technologies de l’alimentation, bioqualité, biotechnologies, sciences et technologies de laboratoire.

Argument n°2 : #agispourdemain « Découvre un monde professionnel et intègre des secteurs porteurs d’emplois

Plus de 400 000 emplois en France en : production/transformation, qualité, recherche et développement, analyses…

Pour des métiers : opérateur, conducteur/pilote de machine, technicien de laboratoire, de production, qualité, fromager, brasseur…

Argument n°3 : #révèletoi « Un accompagnement adapté »

Des équipes dédiées à ton accompagnement dans ton projet professionnel et humain.

Une pédagogie innovante intégrant des installations de pointe, des outils numériques et des modalités d’enseignement originales (pédagogie par le jeu, plateforme de formation à distance Webalim 2.0…).

Argument n°4 : #réduistesdépenses « 0 frais d’inscription ! »

Des coûts de formation pris en charge (sauf formation continue pour adulte selon les aides, frais de scolarité de début d’année, tenue professionnelle et bien évidemment l’hébergement et la restauration).

Argument n°5 : #épanouistoi « Une vie étudiante de qualité ! »

Un campus avec hébergement et restauration à prix modérés et tous les services utiles sur Poligny.

Des transports pour venir jusqu’à nous (train, bus…).

Un tissu associatif étoffé !

Une école à taille humaine et conviviale.

Argument n°6 : #préparetonparcours « Des parcours de formation adaptés à ton projet »

Des diplômes : bac pro, bac technologique, certificat de spécialisation, BTS, licence pro et titre pro.

Des poursuites d’études possibles en master et en écoles d’ingénieurs Agrosup Dijon, ENSAIA de Nancy…

Des formations tout au long de sa vie professionnelle !

Argument n°7 : #ouvretoi « Découverte du monde, des autres, de leur culture »

Stages à l’international et accueil de candidats étrangers.

Voyages d’études : Canada, Italie, Pays-Bas, Irlande, Belgique, Luxembourg…

ERASMUS, EUROPEL…

Argument n°8 : #oxygènetoi « Un territoire bleu, blanc, vert mais pas que… »

Lacs, rivières, cascades…baignade, rando à proximité.

Neige…ski alpin, ski nordique, raquettes à moins d’une heure de route.

Forêt, campagne, vignes…balade à proximité.

Culture et gastronomie…Unesco, Pasteur, Courbet…

Plus d’informations sur nos formations : https://www.enil.fr/formations

Contact : Julie CHAUVIN, recrutement.poligny@educagri.fr

Lire la suite

La halle de génie alimentaire de l’ENILBIO de Poligny lieu de tournage de vidéos pédagogiques


Lundi 1er et mardi 2 février 2021, dans le cadre d’un projet Réseau des ENIL, la halle technologique de Poligny est le lieu de tournage de vidéos pédagogiques ayant pour but de montrer le fonctionnement d’une laiterie professionnelle (en tant qu’entreprise et non pas en tant que lieu de formation).

Pour ce faire, 4 prestataires vidéos sont présents dans la « partie laiterie » de la halle, lundi 1er et mardi 2 février de 7h à 18h :

  • pour filmer en 360°, l’intérieur de la laiterie en fonctionnement (les différents lieux parcourus par quelqu’un qui travaille dans une laiterie) ;
  • pour filmer sous le format interview, 16 de vos collègues entrain de présenter les métiers de la laiterie dans la salle 224 de la halle transformée en studio « télé » pour l’occasion ;
  • pour filmer vos collègues en train d’effectuer des gestes professionnels « laitiers ».

Ces prestataires viennent de Dijon, Châlon-sur-Saône, Strasbourg et constituent une équipe vidéo rattachée à Nicéphore Cité, Pôle d’ingénierie numérique de Châlon-sur-Saône.

Il s’agit de :

  • Tony Gagniarre – Responsable Image à Nicéphore Cité ;
  • Mathieu Benatier – Cadreur et opérateur ;
  • Damien Maheu – Chef Opérateur et Cadreur ;
  • Olivier Legras – Réalisateur vidéo 360°.

Le temps du tournage, ils sont accompagnés par Emmanuelle Bérard, Delphine Luhring et moi.

Les lieux filmés par jour : 

  • lundi 1er février matin : Atelier Pâtes pressées / Atelier Pâtes molles / Salle de lancement / Laboratoire de contrôle / Parvis de la halle / Cave Pâtes Pressée / Hâloir Pâtes Molles ;
  • lundi 1er février après-midi : Atelier Traitement du lait / Coursive / Vestiaires ;
  • mardi 2 février matin : Atelier Traitement du lait / Atelier Produits frais / Hâloir Pâtes Molles / Salle Emballage expédition / Cave Pâtes Pressée ;
  • mardi 2 février après-midi : NEP / Quai de livraison du lait / Vestiaires.

Le fruit de ce tournage vidéos sera disponible au printemps pour que vous puissiez vous en servir pour présenter à vos élèves le fonctionnement d’une laiterie, les mesures d’hygiène, de sécurité et d’environnement à y appliquer.

Contact : Sophie KOVAK, sophie.kovak@educagri.fr

Lire la suite

Les étudiants BTSA Produits laitiers première année ont présenté leurs travaux d’innovations alimentaires


Les étudiants de BTSA Sciences et technologies des aliments, Produits laitiers, ont travaillé, dans le cadre des cours de génie alimentaire, sur la mise au point de produits répondant à des cahiers des charges donnés en amont.

Le premier produit devait permettre une diversification dans une exploitation agricole. Les étudiants ont ainsi choisi de fabriquer : des rillettes (valorisation de viande), une boisson fermentée type poiré (transformation de poires), et des galettes des rois (valorisation de farine et de beurre).

Le deuxième produit devait être un produit frais répondant à une tendance actuelle de consommation. Ceci a amené les étudiants à proposer : des desserts fermentés végétaux à base de lait d’amande, des crèmes desserts avec un nutriscore vert, et des yaourts sans lactose.

Chaque groupe d’étudiants a ainsi travaillé sur 2 projets en passant par différentes étapes : recherches bibliographiques en partenariat avec l’enseignante de documentation, planification des fabrications, commandes des matières premières, réalisation des fiches de suivi, et bien sûr fabrication des produits !

Le projet s’est conclu par une présentation des produits à une équipe d’enseignants et de techniciens, qui a pu apprécié la qualité du travail fourni par les étudiants. Tous ont apprécié ce moment d’échange.

Bravo à toute la classe de BTS STA, Produits laitiers, qui s’est investie et s’est montrée très professionnelle tout au long de ce projet !

Plus d’informations sur la formation BTSA Sciences et technologies des aliments, produits laitiers : https://www.enil.fr/formations/bts/btsa-sta-produits-laitiers

Contact : Emmanuelle BACONNIER, emmanuelle.baconnier@educagri.fr

Lire la suite

Contact

icon_contact